Bien-être,  Lifestyle

Arrêt de la pilule – Bilan au bout d’un an ✅

Hello les filles,

Vous avez encore été très nombreuses à me demander un article sur la contraception et l’arrêt de la pilule suite à mes codes promo avec Lady comp. Attention ceci n’est pas un partenariat. J’ai payé et testé moi même mon moniteur suite à de nombreuses recherches sur internet.

Je vous fait donc comme promis, ce petit bilan de ma première année post-pilule.

J’espère pouvoir approfondir et vous rassurez sur ce sujet. Sujet malheureusement encore trop tabous aujourd’hui.

Personnellement, j’ai pris la pilule pendant plus de 13 ans avant de l’arrêter du jour au lendemain. Victime de terribles migraines, je ne pensais pas que cet arrêt occasionnerait en moi énormément de changements physiques et émotionnels. Car beaucoup de symptômes suite à cette prise d’hormones quotidiennes s’installent au fur et à mesure et ne nous laisse pas faire un lien direct avec la prise de la pilule. Voilà pourquoi il est très important pour moi de parler de ce sujet et de briser les tabous relatif à la contraception des femmes.

J’espère que vous apprécierez me lire 😇

*La plupart des images de cet article sont prises sur internet.


Décider d’arrêter la pilule

Les pourquoi du comment

Il peut exister des tas et des tas de raisons pour lesquelles nous voulons stopper une contraception hormonale. Les effets secondaires peuvent être très supportables pour certaines et invivables pour d’autres. Il est très important d’être à l’écoute de son corps et des différents changements qui peuvent s’y produire suite à cette prise de pilule.

Prise de poids, saignements entre plaquette, acné, fortes migraines, perte de libido, dépression… Beaucoup d’effets qui peuvent rendre notre quotidien infernal.

Quelques soit vos raisons, vous êtes la seule à pouvoir décider de ce que vous ingérez et faite subir à votre corps. Il est très important de ne pas avoir peur d’en parler à son conjoint et de trouver une solution ensemble.

Il existe en effet, plusieurs autres méthodes de contraception. Autre que l’abstinence bien entendu 😇. Le tout est pour moi, d’avoir une bonne communication au sein du couple et que tout le monde y trouve son avantage et pas seulement nos conjoints. Maintenant que vous savez qu’il existe d’autres solutions de contraception naturelle, il n’y a plus d’excuse pour s’infliger une prise d’hormone qui ne nous convient pas.

Les médecins et spécialistes de santé ne sont malheureusement pas tous assez formés sur ce sujet. Mais heureusement, ils tendent à le devenir de plus en plus en vue du grand nombre de demande de femme voulant arrêter leur pilule. De nombreux livres, articles et témoignages sur ce sujet fleurissent de plus en plus. Il est donc grand temps de s’informer et de choisir une solution qui pourrait mieux nous convenir sans pour autant nous causer autant de problèmes de santé.

Je ne suis en aucun cas médecin. Je ne suis qu’une personne victime d’un grand nombre d’effets secondaires de la pilule sans même m’en rendre compte. Voici donc une liste de tous les symptômes les plus fréquents que j’ai moi-même observé en arrêtant ma contraception.


Changements corporels

Retour d’un cycle naturel

Bien sûr c’est une des choses que l’on redoute le plus. Surtout si, à la base, vous avez pris la pilule pour réguler vos cycles. Les cycles dit « naturels » peuvent mettre pas mal de temps à revenir. Personnellement, le premier est arrivé à J-56 après l’arrêt de la pilule. Il m’était aussi arrivé d’avoir 2 cycles à 10j d’intervalle. Forcément cela fait un petit peu stresser au départ, c’est pour cela qu’il faut rester zen et s’armer de patience. Plus le temps passera et plus les cycles auront des chances de redevenir réguliers.

Les règles peuvent perdre en abondance également au fur et à mesure des cycles qui passent. Si vous avez eu des règles difficiles durant votre adolescence, n’ayez pas peur, elles ne le seront pas forcément de nouveau après l’arrêt de la pilule. Votre corps a changé avec les années. Moi qui avait des règles horribles à l’époque, j’ai eu grande surprise à constater un grand changement à ce niveau. Régularité du cycle (pas tout de suite), cycle très court (contre 8j minimum durant mon adolescence) et pas forcément douloureux.

C’est pourquoi il ne faut pas stresser quant à ses cycles et ne pas se contenter des premiers pour se faire une opinion définitive. Surtout sachant que le stress peut les décaler, voir les supprimer totalement. Sachez également que le corps met entre 6 mois et 1 an pour se débarrasser des hormones ingérées. Une bonne période donc où les cycles peuvent être un peu archaïques. Donc on vit les choses à la cool, on laisse la nature faire les choses. 😎


Acné

Mon dieu que ce point là peut être aussi très stressant. Et là je vous avoue que moi aussi, j’ai lu des tonnes de témoignages pour savoir si cela était forcément une obligation de retrouver sa peau d’adolescente. Là encore, tout le monde réagit différemment, je ne vous apprends rien.

Personnellement, l’acné est pas mal revenue. Au bout de presque 9 mois d’arrêt. Pourtant, les premiers mois après l’arrêt, j’avais une peau de bébé. Je pensais réellement passer à travers de ce problème, mais non… ça aurait été trop facile 🤣 . J’ai donc retrouvé une jolie peau d’adolescente avec ses zones grasses (la fameuse zone T) et ses micro kystes. Le bonheur suprême ! Non sans blague… C’est vrai que ce n’est pas évident surtout quand on a tendance à avoir une magnifique peau sous pilule.. maissss… là encore il faut s’armer de patience pour que les choses rentrent dans l’ordre. Et concernant la peau.. cela peut être très très long malheureusement.

Des solutions ?

Après une hygiène irréprochable de la peau et des efforts alimentaires (moins de produits laitiers et produits industriels) peuvent vous aidez à ne pas amplifier le problème. Personnellement, je n’ai pas trouvé de solution miracle. Selon les cycles la peau passait d’un état à l’autre, variant la peau de bébé et celle d’ado malgré mon hygiène de vie. Après cela aurait peut être été pire si je n’avais pas adopté de routine particulière, je ne sais pas. Dans le doute, j’ai préféré tenter d’en prendre soin le plus possible.

Puis je suis tombé enceinte, et là tout est parti, du jour au lendemain. Encore une preuve comme quoi les hormones jouent un rôle majeur sur l’aspect de la peau. En tout cas, même si ce n’est pas évident de retrouver une peau d’ado à presque 30ans, je n’aurai jamais repris la pilule pour autant.

Certaines filles ont la chance de passer à coté de ces soucis là. Si ce n’est pas votre cas, adoptez au maximum une bonne routine cutanée et une bonne hygiène de vie pour limiter voir solutionner les dégâts. Optez plutôt pour des produits naturels et non agressifs tels que l’huile essentielle d’arbre à thé. Et surtout soyez patiente, et oui, cela prends du temps à ce que le corps se remettent de tous ces chamboulements hormonaux 🥴


Perte de poids – Perte de poitrine

Si vous avez été victime de prise de poids durant la pilule, vous risquez encore de voir du changement de ce côté là. La pilule peut être responsable de rétention d’eau. Elle ne fait pas grossir à proprement parlé mais elle augmente la sensation de satiété. Les kilos s’installent donc parfois sans que l’on s’en rende vraiment compte et en plusieurs années. Personnellement, j’étais victime surtout de rétention d’eau. Donc j’ai vu une différence sur l’aspect de ma peau (la fameuse peau d’orange) et j’ai pas mal dégonflée. Ensuite, j’ai perdu du poids. Entre temps, je suis devenue végétarienne également donc je ne sais pas ce qui a le plus contribué à une perte de poids d’environ 7kg au total. Mais pas mal de filles s’affinent après l’arrêt de la pilule, selon tous les témoignages que j’ai lu.

La taille de la poitrine peut également grandement diminuée. C’est vrai que ça peut être un choc pour pas mal de personnes. Surtout quand on a grandi sous pilule et que l’on pensait avoir une grosse poitrine naturellement. Ce genre de changement peuvent être parfois intenses. Là encore, l’idéal est de ne pas stresser et de prendre les choses comme elles viennent. De se familiariser avec ce nouveau corps et cette nouvelle apparence 😁


Migraines, céphalées

Je pensais être migraineuse. J’en étais persuadé. Ayant grandi avec de terribles maux de tête permanent. Généralement, 2 ou 3 grosses crises par semaine en rentrant du travail. Des crises à être obligé de me médicamenter ou à m’allonger le reste de ma soirée sans rien pouvoir faire. Pour moi, j’étais une migraineuse et c’était juste pas de chance. Puis un jour, j’ai lu un article par hasard sur les migraines et un lien avec la pilule. J’en ai parlé à mon conjoint et nous avons pris la décision ensemble pour que j’arrête ma pilule puis nous avons cherché un autre moyen de contraception. Un moyen qui ne pourrait en aucun cas me faire du mal.

Les migraines sont instantanément parties. Aujourd’hui, je compte sur les doigts d’une main le nombre de fois ou j’ai eu mal à la tête en plusieurs mois. L’arrêt de la pilule à été pour moi une renaissance et surtout à ce niveau là.


Changement psychologiques

Retour de la libido

Grand sujet tabou en prenant la pilule, si si… La perte de libido qu’elle occasionne chez un grand nombre de femmes (40% selon les études). C’est encore un symptôme que l’on ne sent peut être pas arrivé car il s’installe petit à petit et en plusieurs années. Souvent on ne fait pas directement le lien avec sa prise de pilule et cette perte d’envie. Et pourtant, cela ne reste plus à prouver.

Les messieurs seront sans doute rassurés quand vous leur direz qu’ils ne sont pas forcément « responsables » de votre manque d’envie. En arrêtant la pilule, le désir revient, chez quasiment toutes les femmes. Donc on se rassure et on arrête de se culpabiliser si notre vie sexuelle manque sérieusement d’intensité.On fera le bilan quelques mois après l’arrêt et on aura souvent de très bonnes surprises 😇


Les montagnes russes émotionnelles

Énormément de femmes constatent être bien plus patiente, bien plus calme après l’arrêt de la pilule. Comme je le répète sans cesse, les hormones jouent tellement un rôle important dans la vie des femmes, qu’elles interviennent également dans nos changements d’humeur. Certaines partent carrément en dépression sous pilule. Là encore, on ne fait pas forcément le lien entre les deux. On peut donc se surprendre à être totalement différente suite à l’arrêt de la pilule. Et souvent, bien mieux dans sa tête.


Ne plus dépendre d’une prise d’hormone

Cela peut paraître stupide mais nous avons parfois du mal à perdre cette habitude à prendre ce petit cachet tous les jours. On se rend vite compte que nous sommes régler comme des horloges. Et même si cela est effrayant d’arrêter la pilule du jour au lendemain, c’est aussi incroyablement libérateur de ne plus devoir dépendre d’un médicament au quotidien. De ne plus ruiner son quotidien pour quelques jours dans le mois ou nous sommes fertiles. Et de ne plus avoir à assumer seule la responsabilité de tomber ou non enceinte. Sans se sacrifier au dépend de l’autre. Et physiquement comme psychologiquement cela fait un bien fou 😊


La liberté de choisir

Je conclurais donc cet article par la même chose que je vous répète depuis le début : Vous avez le choix. Ne laissez personne décider à votre place de ce que vous infligez à votre corps et à votre quotidien. Même si les méthodes naturelles ne sont pas encore très connues du grand public, elles existent et peuvent nous changez la vie. Un couple c’est à deux et votre conjoint doit être en mesure de comprendre et d’accepter votre choix.


Ma solution

Pour celles qui n’auraient pas lu mon article sur la contraception naturelle, je vous invite à faire un tour ici 👈

Je parle de ma solution personnelle qui est la Lady comp. Contraception naturelle qui me convient à 100 % et qui à changé mon quotidien.Attention ceci n’est pas un partenariat. J’ai payé et testé moi même mon moniteur suite à de nombreuses recherches sur internet.

Très peu contraignant et d’une grande fiabilité, Lady comp m’a protégé durant plus d’un an sans aucun problème. Et m’a également permise de tombé très rapidement enceinte volontairement grâce à la détection de mon ovulation 😊

Personnellement, ma solution restera Lady comp et la pilule ne sera plus qu’un lointain souvenir. Même si les effets secondaires sont nombreux suite à son arrêt, je ne regrette en aucun cas ce choix et je ne souhaiterai pour rien au monde retourner en arrière. 1 an après je me suis senti épanouie et plus que jamais bien dans mon corps et dans ma tête.

Je vous souhaite d’être en parfait accord avec vos choix.

A très bientôt 😍💕

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *